3615 ma vie·Coups de Gueule·Dessins et Gribouillages

Jardin public

Cet après-midi, en revenant de promenade avec mon mari et notre chienne, j’ai réalisé avec stupeur que le jardin de la maison que nous louons n’est pas à nous. C’est marrant parce que, pourtant, il apparaît bien sur notre contrat de location…Mais non, j’ai dû me tromper, ça doit être un jardin public, en fait.

Je ne vois aucune autre explication logique pour que mes voisins y soient entrés sans mon autorisation, sous mes yeux et ceux de mon mari. Surtout que ça reste tout de même quelque chose de théoriquement illégal, appelé une violation de domicile.
Enfin, d’après eux, ils avaient une « bonne » raison: leur enfant avait envoyé un ballon dans notre jardin (pour la 68 579ème fois), et puisqu’ils nous voyaient sur le chemin (à 200m de la maison), nous étions bien évidemment consentants à ce qu’on rentre chez nous par effraction.

On doit être des gens vachement méchant et étroits d’esprit, car au lieu de leur jeter des fleurs et de les inviter avec joie à sauter notre clôture, mon mari et moi avons vu rouge.
Heureusement, nos voisins, très patients, nous ont bien expliqué, avec moult hurlements et menaces, que nous avions tort d’exiger qu’on nous demande notre accord car « c’est juste un ballon ».
Ah. D’accord.

jardin public.jpg
Ah, du coup, le concept de violation de domicile ne s’appliquerait pas quand il s’agit de s’introduire chez quelqu’un sans aucun accord pour y récupérer ce qu’on veut. J’imagine donc que si un cambrioleur  honnête monsieur vient jusque dans mon salon pour « récupérer » mes consoles de jeux, ce sera donc quelque chose de parfaitement normal et acceptable du moment que je suis à portée de vue…

jardin public2.jpg
Qu’on soit bien d’accord…Ça veut dire que ma maison n’est plus MA maison, et que mon jardin n’est plus MON jardin, à partir du moment où quelqu’un me voit arriver du chemin ? Surtout si c’est pour « récupérer » un truc ? Je résume:

jardin public 3.jpg

 

Bon ben du coup, il ne reste plus grand-chose qui soit « à moi ». Je peux quand même pisser tranquille, ou bien quelqu’un va-t-il se précipiter dans mes toilettes pour « récupérer » mes rouleaux de PQ ?

Bref, j’aimerais m’adresser à tous les parents qui me liraient (surtout s’ils trouvent normal le comportement de mes voisins): non, vous n’avez aucun droit de rentrer par effraction chez autrui pour récupérer le jouet de votre enfant. Et si votre enfant doit pleurer parce qu’il veut son jouet mais qu’il doit attendre, hé bien il pleurera  et il attendra. La frustration qu’il ressentira pendant quelques minutes/heures ne vous donne aucunement le droit d’abuser de la confiance de votre voisinage en vous introduisant chez eux.
J’ai ressenti ce qui s’est passé comme un véritable abus de confiance, une vraie agression, surtout que ça s’est passé sous mes yeux et que nous avons ensuite été insultés et brutalisés. Votre enfant ne compte pas au point de faire subir cela aux autres, merci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s